formations

LE PRINCIPE GENERAL

Les réservistes, lorsqu’ils partent en mission, exercent le métier qu’ils connaissent et qu’ils maîtrisent. L’Etablissement de Préparation et de Réponse aux Urgences Sanitaires (EPRUS) n’a vocation ni à évaluer ni à enseigner ces compétences professionnelles de base qui sont réputées acquises.

Pour autant, les conditions dans lesquelles les réservistes sanitaires mobilisent leurs compétences en mission sont parfois très différentes de leurs conditions habituelles d’exercice, et ils doivent y être préparés. C’est sur ce champ qu’interviennent les formations délivrées par l’EPRUS. C’est ainsi le cas :

  • d’une mission de soins, en soutien, dans un autre hôpital que le sien, où son arrivée est remarquée, pas toujours attendue, qui nécessite adaptabilité et justesse du positionnement en tant que réserviste sanitaire.

=> Pour cela, l’EPRUS organise, en partenariat avec les Agences régionales de santé de zones de défense et de sécurité (ARSZ), des journées d’information zonales, destinées aux nouveaux réservistes.

 

  • d’une mission dans un pays étranger, où l’on intervient aux côtés d’acteurs inhabituels (ONG notamment), et auprès de populations de culture différente, qui nécessite des connaissances théoriques spécifiques.

=> Pour cela, l’EPRUS propose des formations « séminaire humanitaire ».

 

  • d’une mission loin de chez soi, de ses habitudes et ses repères, où l’on doit s’adapter à la vie en collectivité, à l’éloignement, et soigner particulièrement les échanges avec les collègues.

=> Pour cela, l’EPRUS propose des formations « exercice» (montage de tente, vie en collectivité, utilisation des rations de survie, etc.).

 

  • d’une mission qui nécessite l’utilisation de moyens de communication inhabituels (téléphone satellite, radio) qu’il faut apprendre à manier.

=> Pour cela, l’EPRUS propose des formations « lots radio».

 

  • d’une mission comprenant des victimes en grand nombre, ou des pathologies inhabituelles ; les critères et/ou méthodes de prise en charge peuvent alors être différents de ceux pratiqués habituellement dans une structure hospitalière.

=> Pour cela, l’EPRUS propose des formations spécifiques, en fonction des besoins (exercice de tri des patients en situation de catastrophe, prise en charge d’un patient atteint du chikungunya, transport d’un patient hautement contagieux, etc.).

 

  • d’une mission couverte médiatiquement ou, au contraire, d’une mission à caractère confidentiel, qui nécessite d’adapter son comportement y compris au plan personnel (cf. réseaux sociaux).

=> Pour cela, l’EPRUS propose des formations « média training» pour les réservistes encadrants.

 

  • d’une mission difficile psychologiquement, où l’on doit prévenir et repérer les signes de souffrance médico-psychologique chez les personnes touchées par la crise, mais aussi chez ses propres collègues.

=> Pour cela, l’EPRUS propose des formations « Urgences médico-psychologiques».

 

  • d’une mission complexe en termes de risques infectieux, notamment dans des pays touchés par l’épidémie Ebola.

=> Pour cela, l’EPRUS propose des formations « travailler en Centre de traitement Ebola» en partenariat avec la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises (formations au centre de formation Ebola de Nogent Le Rotrou).

 

LA MISE EN ŒUVRE, L’OFFRE, LE CURSUS ET LES MODALITES DE FORMATION

L’EPRUS est chargé de mettre en œuvre différentes formations, et bénéficie de l’expertise d’une commission consultative spécialisée, qui comprend de professionnels du monde de la santé et de la gestion de crise, la « Commission Formation Spécialisée des Professionnels de Santé », dans l’élaboration de son plan de formation (article D. 3135-9-4 du Code de la santé publique).

Le cursus de formation inclut pour l’ensemble des réservistes sanitaires un socle commun de connaissances sur l’EPRUS, la Réserve sanitaire, l’organisation de la réponse de l’Etat face à des situations sanitaires exceptionnelles et les différentes situations exceptionnelles et mesures de gestion de crises.

L’EPRUS propose des formations en présentiel et des formations à distance. A l’exception des journées d’information zonales, les formations en présentiel sont souvent organisées à Paris, mais l’EPRUS assure le transport et l’hébergement des participants.

Dès leur intégration au sein de la Réserve sanitaire, les réservistes sanitaires peuvent accéder à l’offre de formation présentée dans le catalogue de l’EPRUS.


 


 

LE SUIVI INDIVIDUEL DES FORMATIONS, L’EVALUATION DES FORMATIONS ET LES RETOURS D’EXPERIENCE

Les formations dispensées font l’objet d’un suivi individualisé par l’EPRUS.

Les actions de formation mise en œuvre par l’EPRUS font l’objet d’une évaluation régulière. Le dispositif d’évaluation repose à la fois sur le retour d’expérience des missions réalisées au sein de la Réserve sanitaire et sur les évaluations de satisfaction remises aux réservistes sanitaires à l’issue de chaque session de formation.


 

LE PARTENARIAT EPRUS – EHESP (ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SANTE PUBLIQUE)

A l’heure où la France intervient sur de nombreux fronts, notamment en Afrique de l’Ouest pour combattre EBOLA, l’EPRUS et l’EHESP ont décidé de s’engager, début 2015, dans une collaboration pour soutenir le recrutement et l’engagement des réservistes sanitaires, renforcer la formation de ces professionnels de santé, ainsi que des élèves et étudiants de l’EHESP.

 

L’EHESP soutiendra l’EPRUS par son expertise en santé publique et sa maîtrise de l’ingénierie de la formation des professionnels de santé. Elle aidera l’EPRUS à adapter ses formations aux réservistes toujours plus nombreux et de professions diversifiées. Elle accompagnera la démarche de certification des formations EPRUS pour que les compétences des réservistes sanitaires soient mieux reconnues.

 

L’EPRUS, de son côté, transmettra son expérience en matière d’urgences sanitaires aux élèves et étudiants de l’EHESP, lors des formations initiales, des formations continues, des stages ou encore des travaux de mémoires et thèses. Il fera mieux connaître le rôle essentiel des réservistes sanitaires aux futurs manageurs hospitaliers, et soutiendra ainsi l’engagement quotidien dont font preuve ces professionnels.

 

Ainsi, la transmission des savoir-faire et les retours d’expérience seront développés, la qualité de la préparation aux urgences sanitaires sera renforcée, la réponse aux crises toujours plus adaptée, en France comme à l’étranger.

A consulter aussi

Le guide du Réserviste Sanitaire est Sorti ! - 14/09/2015

Chapitre 1 : La réserve sanitaire de l’EPRUS

Chapitre 2 : devenir réserviste sanitaire

Chapitre 3 : droits et obligations du réserviste sanitaire

Chapitre 4 : la formation des réservistes
...